Nord-Kivu: Les récentes ordonnances présidentielles  révoquant 200 magistrats ont renforcé le problème de sous-effectif dans les tribunaux de Butembo et Lubero. (Alkavis VIKONGO/Radio Muungano)

Lire

174 magistrats ont été révoqués, 70 démis d’office, 12 relevés de manière anticipée, deux autres magistrats ont démissionné volontairement et un a été mis à la retraite. Tel est le nombre ayant trait aux récentes ordonnances présidentielles signées le 14 avril 2018 qui ont aussi concernés deux magistrats de Butembo-Lubero.

Il s’agit de: Kwete Jérémie du Tribunal de grande instance de Butembo et  Emimbu Muyanzi Cyprien  du Tribunal de paix de Lubero. Le procureur de la République près  le Tribunal de grande instance de Butembo, le magistrat Vallery Muali Lumadia indique que ces renvois  vont amplifier le sous-effectif des magistrats dans plusieurs juridictions tout comme à Butembo.  Il est au micro d’Alkavis VIKONGO.

Nord-Kivu: Deux morts, sept  blessés ainsi que plusieurs habitations pillées et brûlées après l’incursion des ADF à Ngite sur l’axe Beni-Oicha. (Alphonse Vikongo/Radio Muungano)

deplacés de Mavivi-NgiteDeux morts, sept  blessés ainsi que plusieurs habitations pillées et brûlées tel est le bilan de l’incursion des ADF à Ngite sur l’axe Beni-Oicha.  Selon le vice-président de la société civile du groupement Batangi-Mbau, certains habitants se sont réfugiés dans des agglomérations environnantes pour ceux qui ont des familles et d’autres passent nuits à la belle étoile aux alentours du quartier général de la MONUSCO de MAVIVI. Les autorités politico-administratives se limitent à demander aux habitants de rentrer chez eux alors que cette population ne bénéficie d’aucune assistance. Ainsi Djamali Bin MUSSA vice-président de cette structure qui s’est confié à la presse ce jeudi,  exhorte les autorités et organisations humanitaires de  songer urgemment à cette population.

Rappelons que la localité de Ngite avait été investie par des ADF pour la troisième fois le 17 avril 2018.

Beni: La DYNACOPADER forme les dépendants des démobilisés pour la réintégration sociale et la lutte contre la criminalité. (Alphonse Vikongo/Radio Muungano)

Lire

Soixante-dix dépendants de démobilisés de Beni ont participé à un atelier de formation du 27 au 30 mars 2018 dans l’enceinte de l’ONG PAF Africa.

Organisé par la Dynamique de Coopération pour  la Paix et le Développement Rural   DYNACOPADER  en sigle, pour apprendre aux participants certains métiers générateurs de revenus et mettre à leurs disposition des kits de réintégration pour une meilleure prise en charge dans la communauté.

Pourquoi le choix de dépendants  des démobilisés pour participer à ces assises ?    MUHINDO NGANGISA Jean-Louis,  coordonnateur de DYNACOPADER répond au micro de VIKONGO ALPHONSE.

Sachez que cette activité est appuyée financièrement par  le Programme National de Désarmement, Démobilisation et  Réintégration.

Nord-Kivu: La société civile demandent au ministre du commerce extérieur de rectifier urgemment la nouvelle loi qui réglemente le commerce du quinquina et ses dérivées en RDC (Alphonse Vikongo / Radio Muungano)

Lire

Les coordinations de la société civile de LUBERO, BUTEMBO, BENI Ville et Territoire demandent au ministre du commerce extérieur de rectifier  urgemment  la nouvelle loi qui réglemente le commerce du quinquina et ses dérivées en RDC.

Dans une déclaration signée le 25 Mars 2018, ces forces vives ont démontré comment les contenus de la loi No 035/CAB/MINETAT-COMMERCE EXTERIEUR/2018 du 05 Mars 2018 ne correspondent pas aux réalités que la population de BENI-LUBERO  traverse et  surtout que c’est la zone très  concernée par la culture du quinquina. Elles demandent d’envisager une étude minutieuse  sur terrain qui pourra permettre au Ministre de signer un arrêté adapté à la vie de tous ceux qui sont impliqués dans la culture et la commercialisation des écorces du quinquina en RDC.

Georges KATSONGO Président de la coordination de LUBERO  revient sur la suite des recommandations au micro de  VIKONGO  Alphonse.

 

La société civile de LUBERO, BUTEMBO, BENI Ville et Territoire demandent au ministre du commerce extérieur de rectifier urgemment la nouvelle loi qui réglemente le commerce du quinquina et ses dérivées en RDC

Nord-Kivu: Les agglomérations envahissent l’environnement du lac Edouard en territoire de Béni-Lubéro, et empêchent le développement de la pisciculture(Alkavis vikongo/Radio Muungano)

Lire

Une grande menace environnementale pèse sur le lac Edouard en territoire de Béni et Lubero au Nord-Kivu ce dernier temps. Tous les points de ventes des poissons autour du lac dans l’ancien temps, sont déjà transformés en villages et dont les activités champêtres des habitants ne laissent pas tranquille les espèces protégés de ce patrimoine publique. Démonstration faite le mercredi 31 janvier 2018 par les enseignants chercheurs de l’Institut Supérieur du Bassin du Nil ISBN/Béni au cours d’une conférence scientifique qui a été animée au sein de leur institution. Ici il a été question de présenter à l’assistance le résultat des enquêtes menées au cours de l’année 2017 dans la région périphérique du lac. Pour n’est pas aboutir à la carence des poissons un jour dans la région alimentée par ce lac, le secrétaire général académique de l’ISBN/Béni suggère aux bénéficiaires la relance de la pisciculture; STAR NYEMBO. Notons que l’agriculture envahit le couloir écologique du lac Edouard.