Sud-kivu: L’ONG S.O.S Femme et Enfant en Catastrophe, en sigle FEC sensibilise la population d’Uvira sur « la planification familiale pour le bien être de la femme,de l’enfant et de la famille »(Gaius Shabilepa/Radio le messager du peuple)

Lire

Une conférence de sensibilisation sur la santé sexuelle et reproductive a été organisée le mercredi 21 mars 2018 à Uvira. Dans le cadre d’informer la communauté d’Uvira  sur  la pratique des méthodes de planification familiale pour le bien être de la femme, de l’enfant et de la famille issue de santé sexuelle et reproductive. Exécuté par l’ONG, » SOS Femme et enfant en catastrophe en sigle  FEC  » à l’intention notamment des leaders communautaires. L’objectif de cette activité est celui de permettre aux leaders communautaires d’expliquer à leurs pairs éducatifs  les bénéfices et valeurs d’espacement des naissances dans l’amélioration de la santé de la mère et l’enfant. Notons que cette la planification familiale contribue à la réduction de la morbi-mortalité maternelle et infantile.
 

Sud-Kivu: Les vaches venues de la plaine de la Ruzizi et de Burundi ravagent les champs des femmes cultivatrices de Kiliba (Gaius Shabilepa/Radio le messager du peuple)

Lire

Les cultivateurs de Kiliba en majorité des femmes ont manifestée dans la matinée du 8 mars 2018 devant le bureau administratif de la cité de Kagando. Ces femmes protestent contre le ravage de leurs champs par des vaches qui sont venues de la plaine de la Ruzizi et d’autres du Burundi. les manifestants en colère ont détruit les maisons des éleveurs et brulé les graal où sont gardés ces animaux. Les cultivateurs exigent dans leur mémo le départ sans condition des troupeaux des vaches présents dans leur cité. Le chef de cité de Kagando confirme la manifestation et promet une réponse aux manifestants la semaine
prochaine. Gaius SHABILEPA depuis Uvira donne le récit de cette
marche.

Sud-Kivu: La société civile et les associations des jeunes d’Uvira procèdent à la pacification des conflits inter-communautaires à Bijombo(Gaius Shabilepa/Radio le messager du peuple)

Lire

Une journée de réflexion est organisée le mardi 06 mars par une trentaine des représentants des églises, organisations membres de la société civile et associations des jeunes de hauts et moyens plateaux tenue à Uvira centre. Au cours de cette activité sur la paix , les organisations déplorent la persistance de l’insécurité à Bijombo et ses environs. Organisée par la communauté des églises évangéliques des amis du christ au CONGO CEEACO dans le but de pacification dans les régions ciblés par les activismes. Il s’agit pour les participants d’établir les responsabilités et de donner les pistes de  solutions aux conflits inter-communautaires vécus dans cette région. Pour la Société civile de Bijombo, il sollicite auprès du gouvernement de s’impliquer à l’arrestation de tous détenteurs d’armes et le responsable de la CEEACO donne aussi son point de vue sur  la détention d’arme illégal par les membres de communauté à Bijombo qui est coonsideré la cause de cycle des violences dans cette région.

Sud-kivu: Convoi de l’artiste musicienne tanzanienne Bahati Bukuku, intercepté par les hommes armés et non identifiés dans la plaine de la Ruzizi(Gaius Shabilepa/Radio le messager du peuple)

Lire

Deux véhicules du convoi de l’artiste musicienne Tanzanienne BAHATI
BUKUKU attaqué dans la soirée du 25 février 2018 à Nyamunindi par des hommes armés et non autrement identifiés, dans la plaine de Ruzizi à plus de vingt kilomètres au Nord de la cité d’Uvira. L’attaque a lieu au retour de l’artiste de son concert livré à Sange. Des sources parmi les victimes parlent
d’une personne blessée par balle, des instruments musicaux et
plusieurs autres biens de valeurs ont été emportés par des assaillants.

Sud-kivu: La plaine de la Ruzizi à nouveau connait une insécurité, par un groupe d’assaillant armé à Rushima,(Gaius Shabilepa/Radio le messager du peuple)

Lire

Les hommes armés et non identifiés attaquent une camionnette le mardi 20 février 2018 dans la plaine de la Ruzizi. Selon une source, deux personnes blessées dont le chauffeur et un passager à bord de la camionnette à Rushima. Les blessées sont acheminé à l’hôpital pour les soins médicaux. Des attaques successives contre des véhicules et un cas d’enlèvement sont enregistrés la semaine dernière. Des sources militaires de la plaine de la Ruzizi confirment les cas d’attaques des hommes armés contre les civils , ils se proposent d’ intervenir pour mettre en déroute les assaillants.

Sud-kivu: Insécurité à Uvira, un commerçant tué par les hommes armées et non autrement identifiés dans le quartier Mulongwe(Gaius SHABILEPA/Radio le messager du peuple)

Lire

Un homme abattu par balle la nuit de vendredi 16 février 2018 au quartier Mulongwe à Uvira centre. Les auteurs sont des hommes armés inconnus en tenues militaire, fait savoir des sources locales sur le lieu du drame. Selon ces sources ; les bandits armés ont tiré sur la victime au moment où elle leur réclamait son téléphone portable. La police locale à Mulongwe confirme l’information et parle de l’ouverture des enquêtes pour dénicher les auteurs.

 

Sud-kivu: Le commandant des Opérations sokola2 sud, présente le bilan de l’opération militaire dans le territoire de Fizi(Elie Kalembire/Radio le messager du peuple)

Lire

Le commandant des OPS SOKOLA 2 a orgnaisé un  point de presse  le jeudi 08 février 2018 à l’Etat-major du secteur opérationnel sokola 2, Sud,  du sud-kivu, à la présence des journalistes de Fizi. Dans le but de présenter le bilan de combat militaire intense entre Les Forces Armées de la République Démocratique du Congo et les présumés mai-mai, combat qui a duré 10 jours dans le territoire de Fizi. La quasi-totalité des entités occupées par les miliciens mai mai dirigé par William YAKUTUMBA est sous contrôle des FARDC, le chef rebelle  blessé et les FARDC sont à sa poursuite jusqu’à son dernier retranchement. Notons, que Yav Phillémon promet, commandant des opérations sokola 2, promet de mettre la main sur le commanditaire de ces attaques avec l’aide de la MONUSCO et l’ONU.

 

Sud-kivu: 355 maisons écroulés à la suite d’une pluie violente à KILIBA,à plus de 20 km au Nord d’uvira(Elie Lambert Kalembire/Radio le messager du peuple)

Lire

1 personnes mortes et plusieurs blessés pendant la pluie qui s’est battue le samedi 27 janvier 2018 à Kiliba. Pour compte 355 maisons ont été détruites à la suite de cette pluie. Plusieurs toitures emportés  et des murs de maisons écroulés, certaines familles se trouve dans des milieux d’accueil et d’autres même sans abris. Certaines quartiers du territoire inondé par les eaux des pluies. La société civile de KILIBA demande une assistance  humanitaire en faveur des non abris Kiliba à plus de 20 Km au Nord d’Uvira centre.Elie Lambert KALEMBIRE, reportage, plus des détails.