A Beni, les femmes du mouvement « Rien sans les femmes » souhaitent rencontrer les chefs d’Etat des pays d’origine des groupes armés étrangers présents à l’Est de la République Démocratique du Congo (Alphonse VIKONGO / Radio Muungano)

Lire

La Journée internationale des Casques bleus de l’ONU célébrée chaque 29 mai  a été commémorée à Beni (Nord Kivu) dans la base de Madiba au quartier Boikene, qui a été le lieu de l’ensemble des cérémonies. Les autorités locales, la société civile, la Police Nationale Congolaise, les Forces Armées de la RDC , les personnels civils et militaires de la MONUSCO ont participé à ces cérémonies. Le commandant des forces de la MONUSCO, le chef de bureau de la MONUSCO Beni-Lubero et le maire adjoint ont fait le tour d’horizon de la situation actuelle en matière de sécurité dans la région de Beni.
Prenant la parole , les femmes de Beni participant  au sein du mouvement Rien sans les Femmes ont émis le vœu d’être soutenues par les autorités congolaises pour une rencontre avec les chefs d’États des pays d’origine des groupes armés étrangers actifs sur le territoire congolais: en clair, les femmes de Beni souhaitent être reçues par le président Museveni pour discuter de leurs solutions pour la fin des incursions sanglantes imputées au groupe rebelle ougandais ADF dans la région de Beni.

Suivons la teneur de leur message lu par Espérance KAZI

 

Nord-kivu: La situation sécuritaire à Oicha dans les milieux des déplacées oblige les femmes mariées vivant dans les salles de classe de s’abstenir de la vie conjugale(Florence Makalikali/Radio Moto Oicha)

Lire

Une dizaine des familles des déplacés passent la nuit dans des salles de classe à l’école Mwangaza. D’où cet aspect de manque de demeure s’insurge sur la vie conjugale des femmes mariées déplacées. Elles sont  regroupées à l’école primaires Mwangaza dans l’obligation de s’abstenir de l’acte sexuel pourtant consacré par le mariage. A cause de la guerre Jadis habituées à partager du plaisir avec leurs époux, elles sont désormais forcées à  replier sur elles mêmes dans des salles de classe où elles sont entassées avec les enfants. Une situation où une femme qui pour elle a trouvé une méthode d’avoir un enfant en dehors de cette situation malgré que ça lui a coûté une fortune. Notons pour les femmes déplacées la célébration le journée internationale des droits à la femme n’as pas de sens.

 

Nord-Kivu: Un homme assassiné à son domicile, dans la localité de Tenambo, située au nord d’oicha par un groupe d’assaillant armés et non autrement identifiés(Florence Makalikali/Radio Moto Oicha)

Lire

Un homme assassiné dans sa localité, le mercredi 07 mars 2018, habitant de Tenambo située à la périphérie Nord d’Oicha. Les assaillants ont fait incursion dans la maison de Monsieur Oden, tué à bout pourtant devant sa femme. Un assassinat de suite d’une vive tension à Oicha et Tenambo. Les habitants, en majorité des jeunes sont descendus dans la rue pour protester contre cette  énième cas de meurtre. Dispersé par la police, Ils accusent une unité des Forces Armées de la République Démocratique du Congo basée sur place d’en être auteurs et exigent leur relèvement.
 

Nord-kivu: Bientôt les escortes militaires seront organisées sur les routes de Béni, pour couper court à l’aventure rebelle(Florence Makalikali/Radio Moto Oicha)

Lire

Le commandement des opérations Sokola I Grand Nord pense mettre des mécanismes d’une équipe d’escorte mobile sur les grands axes des territoires de Béni et de Lubéro. Pour soucis de sécuriser des véhicules, les personnes, et leurs biens. En raison de pallier tant soit peu aux embuscades tendues sur les usagers desdites routes le commandant des opérations Sokola I établit une relation des partenariats entre la consultance d’AFEC et des autres collaborateurs toujours dans le cadre de résoudre les problèmes de sécurisation. Suite à cette initiative,  le capitaine Mak Hazukay annonce au cours d’un point de presse, organisé le mercredi 28 Février 2018 à Béni, la reddition de 119 mai mai, parmi tant 16 mineures, 7 mort et un blessé. Notons qu’au cours de cette reddition, la FARDC a récupéré 7 AK 47 et d’autres armes blanches.
 

Nord-Kivu: Après le retour à l’accalmie une cérémonie de remise et reprise est organisé entre l’ancien et le nouveau administrateur à la tête du territoire de Béni(Florence Makalikali/Radio Moto Oicha)

Lire

Nommé il y a une semaine à l’administration du territoire de Béni, Kasereka Kibwana Donat, étais entré en fonction le 21 février 2018 par l’ordonnance présidentielle pour des raisons des situations économiques et humanitaires. La cérémonie de remise et reprise a été organisé au Nord-kivu devant plusieurs autorités de chef-lieu Béni. Pour le nouveau administrateur du territoire de Béni son devoir est de travailler sur l’interet général et avec les soutiens de toute la population. Notons que hormis la mission du nouveau administrateur , Kseraka Kibwana Donat sollicite à la collaboration civilo- militaire pour pallier de solution à ces deux grands problèmes.

 

Nord-kivu: Attaque des présumés A.D.F, au centre de santé de référence de Béni-Mbau(Florence Makalikali/Radio Moto Oicha)

Lire

Retour au calme le vendredi 23 février 2018 après l’incursion des rebelles de l’A.D.F à MBAU au territoire de Béni. Un groupe d’assaillants de rebelles présumés A.D.F ont fait incursion dans le centre de santé de référence de Béni. Aucun dégâts matérielles et des personnes ont été enregistré suite à l’intervention des Forces Armées de la République Démocratique du Congo. Certaines familles reviennent progressivement dans leurs maisons. Au cours de la journée les autorités civiles et les acteurs de la société civile ont fait la fouille des brousses à la recherche des personnes disparues. Trois civils ont été tués et deux rebelles A.D.F tués, état de bilan provisoire.Notons que l’heure est maintenant à l’évaluation des dégâts.

 

 

Béni: Quatre hommes tués, deux maisons incendiées et 4 boutiques pillés lors d’une incursion des rebelles ADF à Ngite, village situé à l’entrée Nord de Mavivi.(Florence Makalikali/Radio Moto Oicha)

Lire

Les présumés rebelles ADF ougnadais ont fait une incursion  le vendredi 09 février 2018, à Ngite, village situé à l’entrée Nord de Mavivi. Quatre civils tués ; deux maisons incendiées et 4 boutiques pillés. Bilan encore provisoire de l’incursion des rebelles ougandais en groupement de Batangi Mbau. Selon les rescapés, les assaillants lourdement armés ont envahi ce village aux environs de 18h 45min minutes.Notons que l’armée n’est pas vite intervenue déplore la société civile locale.