Kalemie : Le Bureau de Développement Communautaire de l’église anglicane (BDC) organise des réunions participatives pour identifier, lister les problemes sociaux de la population et les transmettre à l’assemblée provinciale (Josaphat Marquis Lutumba/Ucofem)

Lire

L’église anglicane section-Tanganyika par le biais de son bureau développement communautaire a organisé du vendredi 28 au samedi 29 juillet 2017 à des séances de réunions participatives portant sur les questions sociales sur l’eau, l’électricité, la pauvreté, la scolarité des enfants qui sont parmi les causes de la pauvreté. Selon Christian Mutuale, le chef du bureau pour la province du Tanganyika, l’objectif est d’identifier, lister les problèmes sociaux et le transmettre aux niveaux du parlement afin que celui-ci les coule sous forme des édits. Signalons que Kalemie est pris comme une ville pilote.

Télécharger ce fichier

Kalemie : Avec l’appui de la déléguée provincial de l’UCOFEM, les organisations du membre du cadre permanent de concertation des femmes congolaises (CAFCO) ont procédé à la restitution des formations sur la communication avec les médias, les réseaux sociaux et la mobilisation de l’opinion publique (JM Lutumba, UCOFEM)

Lire

La représentante de la province du Tanganyika de l’Union Congolaise des Femmes de Médias (UCOFEM), madame Blanche, chef de service genre famille et enfants/Kalemie a organisé le vendredi 28 juillet 2017 à un atelier de restitution sur la communication avec les médias, les réseaux sociaux et la mobilisation de l’opinion publique et la participation aux débats politiques que le CAFCO avait organisé à Lubumbashi du 03 au 08 juillet 2017 pour 26 organisations féminines du Grand Katanga. A Kalemie, les femmes des mouvements associatifs ont répondu en nombre  pour partager leur expérience sur la thématique du jour. Signalons que l’activité de Lubumbashi a connu l’appui financier d’Internews au travers du projet Women’s Voices for Peaceful Democratic Dialogue soutenu par le Département d’Etat américain.

Télécharger ce fichier

Kalemie : L’assemblée provinciale du Tanganyika dans une tempête qui risque de provoquer un séisme entre les honorables députés et le bureau de leur institution (Josaphat Marquis Lutumba/Ucofem)

Lire

C’est depuis le mois de mars 2017 que la division a éclaté au grand jour au sein de l’assemblée de la province de Tanganyika. Dans ce magazine, le journaliste membre de l’Ucofem, josaphat Marquis Lutumba a suivi les uns et les autres, ainsi elle note que le climat malsain a quitté le seuil du siège de l’assemblée provinciale au point de hanter les conversations de parlementaires débout dans la rue. La population de Kalemie trouve dans ce conflit non seulement la me-gestion mais également le conflit de leadership.

Télécharger ce fichier

Kalemie : Sensibilisation sur les moyens de prévention contre les IST et VIH/SIDA par le réseau des ONG actifs des jeunes en age juvénile (Josaphat Marquis Lutumba/Ucofem)

Les Infections Sexuellement Transmissibles (IST) et les VIH/SIDA sont autant des fléaux qui rongent la ville de Kalemie. Depuis 2010, les personnes infectées étaient en nombres croissant mais vers les années 2015, plusieurs mouvements associatifs se sont coalisés pour sensibiliser, décourager les personnel de sexe sur le danger qu’il y a à s’adonner aux activités sexuelles avec des partenaires multiples. Dans ce magazine produit par  Josaphat Lutumba membre de l’Ucofel-Kalemie, le journaliste a fait intervenir plusieurs acteurs des ONG locales pour leur apport dals les efforts de lutte contre ces maladies. Ainsi, selon la coordonnatrice du réseau des femmes de Tanganyika madame Albertine Kungwa, le travail de sensibilisation doit être soutenu par tous les partenaires intervenants dans le secteurs de la santé. Dans

Télécharger ce fichier

Kananga : Sur 54 journalistes reconnus par l’UNPC, il n’y a que 9 femmes. (Elysée Lusamba)

Lire

A l’approche de la journée internationale de la liberté de la presse célébrée le 03 mai de chaque année, les femmes des médias dénoncent la faible représentativité des femmes aux postes de décision et le nombre reduit des femmes dans les médias à Kananga.   Sur 54 journalistes reconnus par l’Union nationale de Presse du Congo (UNPC) à Kananga, on ne compte que 9 femmes. Dans la dizaine de médias établie dans la province, seule une entreprise médiatique est dirigée par une femme. Selon elles, les managers de médias ne tiennent pas compte des compétences pour les promotions ou embauches dans les structures de presse de cette province. Pour la directrice provinciale de l’Union Congolaise des femmes de Media (UCOFEM), Dauphine Malu, il s’agit d’une injustice liée à certaines pesanteurs culturelles. Pour le directeur de la Radio Kasaï Horizon, Edouard Diyo, la faute revient aux femmes elles-mêmes qui ne s’impliquent pas assez dans ce métier. (Elysée Lusamba/Radio Diku Dietu)

Reportage de la radio Diku Dietu
Télécharger ce fichier

Irène Mbombo, présidente de l’Ucofem-Kananga : « l’Ucofem est une structure à grande notoriété grâce aux activités de terrain et sensibilisation ».

Lire

L’absence d’une école de qualité en communication et en journalisme à Kananga freine la promotion du travail des femmes journalistes. Cette déclaration est de madame Irène Mbombo présidente de l’Ucofem Kasaï Centrale lors d’une interview tenue le vendredi 10 mars 2017. Selon la présidente de l’Ucofem et journaliste de son état, les conditions de travail ne contribuent pas à la visibilité de la femme dans les médias, malgré les avancées significatives enregistrées ces dernières années. Cependant, Irène Mbombo reconnait que sa structure a une grande notoriété sur l’ensemble de la province  grâce à la détermination des femmes  en ce qui concerne la sensibilisation et le travail de terrain.

 

Télécharger ce fichier