Sud-Kivu : Les rescapés de l’incendie de Sange sollicitent l’appui du gouvernement provincial pour leur auto-prise en charge en marge de la commémoration du huitième anniversaire de cet accident. ( Gaius SHABILEPA / Radio le Messager du peuple )

Lire

Le représentant de l’union des rescapés et des familles éprouvées de l’incendie de Sange appelle le gouvernement provincial du Sud Kivu à les appuyer par des microcrédits. Ceci pour leur permettre d’exercer
certaines activités pour une auto-prise en charge.
incendie-sange
Nalwage MULUGWE Blaise a lancé cet appel l’avant midi de ce lundi 2 Juillet à l’occasion de la commémoration du huitième anniversaire de cet incendie, à
travers un culte de l’Eglise luthérienne à Kyanyunda sur le lieu où sont enterrés les corps de 301 personnes mortes dans cet incendie. Les raisons de cet appel dans ce reportage de Gaius SHABILEPA depuis Uvira.

Uvira: Le chef milicien mai mai Karakara n’est plus. (Gaius SHABILEPA/Radio le Messager du peuple)

Lire

Ce seigneur de guerre actif dans la plaine de Ruzizi haut et moyen plateaux d’Uvira a été tué la nuit du 9 avril dernier dans une attaque des FARDC à son domicile au village Rugeje. C’est en chefferie de Bafuliru dans le moyen plateau. Information livrée par des sources locales à Rugeje et confirmée par le chargé de communication et information des opérations Sokola II sud-Kivu à Uvira. Cette dernière signale aussi la mort de deux des gardes du corps de Karakara et l’arrestation de sa femme.

Depuis Uvira ; Gaius SHABILEPA revient avec le récit sur la mort de ce mai-mai.

Sud Kivu : Un élément FARDC tué et 70 vaches emportées au village de Rusabagi (Gaius Shabilepa/RL Peuple)

Lire

Sur la plaine de la Ruzizi dans le territoire d’Uvira, 1 élément FARDC tué et soixante-dix vaches emportées la nuit par des éléments non autrement identifiés la nuit de samedi 08 octobre 2017 au village de Rusabagi. Selon les autorités locales, c’est au cours d’une attaque d’hommes armés contre ce village.  Rusabagi est une localité de la plaine de Ruzizi  située à environs 8 km à l’Est de la cité de Sange. Des sources militaires dans la région confirment cette attaque.

Reportage de la radio Le messager du peuple

Télécharger ce fichier

Sud-Kivu : La nationale N°5, axe Uvira-Baraka ouvert au trafic (Gaius Shabilepa/RL du Peuple)

Lire

Dans un point de presse tenu le mardi 02 octobre 2017, le commandant des opérations militaires dans la région a annoncé l’ouverture de trafic entre Uvira et Baraka en passant par Makobola, Kigongo et Mboko. Selon le commandement militaire,  la nationale N°5 entre Uvira-Baraka est de nouveau sécurisé. La circulation a repris depuis le lundi 20 octobre 2017. Ceci intervient après la reprise de la localité de MBOKO  par les FARDC. Les mai mai YAKUTUMBA se sont retirés de MBOKO après avoir opposé une résistance contre les FARDC dans les localités de Swima et LUSAMBO, rapportent des sources locales et militaires.

Reportage de la radio Le Messager du peuple

Télécharger ce fichier

Sud-Kivu : Le territoire d’Uvira toutes les activités ont repris comme d’habitude depuis ce vendredi 29 septembre 2017 (Elie Lambert Kalimbire/RL du peuple)

Lire

Les activités ont repris à Uvira ce vendredi 29 septembre 2017. Après deux jours d’affrontements ont opposé les militaires FARDC aux assaillants de la coalition des groupes armés dirigés par William Yakotumba. Une situation qui a créé psychose et panique auprès de la population. Cependant, malgré ces détonations, la population d’Uvira est terrée dans des maisons. Ce vendredi 29 septembre 2019, toutes les activités tournent normalement.

Reportage de la radio le messager du peuple

Télécharger ce fichier

Sud-Kivu : La population d’Uvira se réveille ce jeudi 28 septembre sous des tirs retentissants des mitraillettes et armes légères (Elie Lambert Kalimbire/RM du peuple)

Lire

Ce qui était une rumeur la journée de mercredi 27 septembre 2017, a été le jeudi 28 septembre une réalité. En effet la population d’Uvira s’est réveillé sous des tirs nourrit des mitraillettes et armes légères. Des affrontements ont opposé les militaires FARDC aux assaillants de la coalition des groupes armés dirigés par William YAKUTUMBA. Une situation qui a créé psychose et panique auprès de la population. Cependant, malgré ces détonations, la population d’Uvira est terrée dans des maisons. Aux dernières nouvelles, nous apprenons que la ville d’Uvira est hors du danger.

Reportage de la radio le messager du peuple

Télécharger ce fichier