Play

L’inaccessibilité des jeunes filles et garçons à l’éducation et à l’héritage laissé par leurs parents, demeurent des problèmes de longues dates e t trop inquiétants pour la jeunesse de Beni dans le Nord-kivu. Dans le quartier PAKANZA à Oicha, ces jeunes affirment que la plupart des parents avantagent plus les scolarités des garçons que des filles, “Le temps de la discrimination est révolu” disent-ils au court des émissions interactives”Sauti ya vijana” organisées successivement par la Radio Moto Oicha. Ils ont également affirmé leur soutiens mutuels filles-garçons, pour lutter contre le mariage précoce, un autre fléau de grande ampleur qui empêchent surtout les jeunes filles de cette partie de la RDC de mener une vie normale.