Bulletin Volkeno ni Jirani Numéro 16 du 09 Juin 2021

UN MILLION DE DOLLARS POUR RELANCER L’AGRI DANS NYIRAGONGO

Plus d’un million de dollars américains c’est le montant des dégâts causés par l’éruption du Nyiragongo le mois dernier dans le secteur de l’agriculture. L’estimation est du ministère de l’agriculture de la République démocratique du Congo après une évaluation faite dans plusieurs villages du territoire de Nyiragongo. Selon Désiré Birihanze, le ministre de l’Agriculture, plusieurs étendues de champs ont été transformés en lave et ceux qui ne l’ont pas été touchés directement ont subi des effets collatéraux. Ceci se fait même craindre qu’il y ait des perturbations sur la saison qui s’annonce au mois de septembre. Pour répondre à cette situation, le ministère de l’agriculture compte lancer un projet de résilience sur toute la partie autour des volcans Nyiragongo et Nyamulagira. D’après le ministre Désiré Birihanze, ce projet consiste à accompagner les paysans, installer des entrepôts dans les villages, faire de grands villages agricoles jusqu’à passer à l’agro-industrie.

HAUSSE DE PRIX A BUKAVU

Les prix des biens et services sur les marchés de Bukavu galopent depuis l’arrivée massive des déplacés du Nyiragongo dans la ville. Il s’agit principalement du prix de la farine, du loyer et même du transport. Les habitants retrouvés dans les rues de Bukavu indiquent que pour la farine par exemple, une mesure qui coutait auparavant 700 Francs congolais est aujourd’hui négociée à 1500fc voire 3000fc et plus. Pour le transport, ceux-ci indiquent que depuis, certaines courses de 500 fc ont grimpé jusqu’à 1500, une situation qu’ils qualifient d’anormal

EDUCATION

Le syndicat des écoles protestantes au Nord-Kivu invite les parents à ramener à Goma avant lundi tous les élèves encore en déplacement. Il le dit après l’annonce par les autorités gouvernementales de la reprise des cours le lundi 14 juin prochain à Goma et dans le territoire de Nyiragongo. Selon le responsable de ce syndicat en province ; s’il faudra attendre jusqu’au 21 juin, date du retour de la dernière vague des déplacés, plusieurs élevés auront encaissé une semaine de retard. Patient RAFIKI estime que tout doit être mis en œuvre pour rattraper le moindre jour de cette année scolaire fortement perturbée par divers événements.

RECENSEMENT DES MAISONS DETRUITES AU RWANDA

  Le gouvernement Rwandais promet d’aménager des espaces pour les familles des victimes ayant perdu tout ou presque de leurs maisons à la suite des tremblements de terre causé par le Nyiragongo, Le gouvernement Rwandais affirme avoir déjà recensé 1957 maisons complètement détruites par les tremblements de terre d’après l’éruption du Nyiragongo en RDC le 22 mai dernier. Ce travail de recensement est fait par le ministère chargé de la gestion des urgences et l’Autorité Rwandaise de l’habitat. Il consiste en une enquête et une identification des maisons et de leurs vrais propriétaires afin de procéder à des réparations. Selon l’équipe d’enquête, la plupart de ces maisons se trouvent dans les secteurs Rugerero et Rubavu dans la Province de l’Ouest. Selon l’autorité, c’est un total de 1500 maisons ciblées par ce recensement. Ce travail de comptage est réalisé en commun avec l’Agence Rwandaise des Urgences et les secours. Signalons qu’une assistance de base continue à être offerte aux déplacés se trouvant encore dans la ville de GISENYI et dans les camps des déplacés disséminés dans les districts proches de cette ville.

  •     Bulletin numero 16 FR
  •     Bulletin numero 16 SW