Bulletin Volkeno ni Jirani Numéro 18 du 10 Juin 2021

SITE DEPLACES BUHENE A SAKE

Un nouveau site de transit vient d’être créé à Sake pour abriter les déplacés dont des maisons ont été détruites par la lave du Nyiragongo le22 mai dernier. Ce site s’appelle Point de Chute. Il est situé à plus ou moins 200 mètres du bureau administratif du groupement de Kamuronza. Les bénéficiaires sont essentiellement les déplacés. Buhene qui y sont orientés depuis hier mercredi. Plus de 60 familles, soit 300 personnes, y sont déjà arrivés selon notre correspondant sur place. Ces personnes viennent des différents sites jadis établis par les autorités pour accueillir tous les déplacés confondus qui avaient fui la ville de Goma. D’après Sadiki Muhima Érick, responsable des sinistrés de Buhene, ces personnes vivent dans des conditions précaires sans par ailleurs savoir quand est ce qu’ils quitteront ce lieu et où ils devront être orientés” a-t-il poursuivi. Signalons que le vice-gouverneur du Nord-Kivu Romy Ekuka lors de la supervision du retour de sinistrés le mardi a laissé entendre que les personnes dont les maisons ont été calcinées par la lave du Nyiragongo vont demeurer à Sake en attendant que le gouvernement prépare les conditions et l’endroit où ils seront logés. Le premier ministre, Sama LUKONDE, lors de son passage de réconfort à Goma, il avait déclaré que les endroits décimés par la lave devaient constituer des sites touristiques.

LA REPRISE DES ACTIVITES A L’HOPITAL GENERAL DE GISENYI

Les malades de l’hôpital de Gisenyi délocalisés depuis deux semaines suite aux tremblements de terre que subissait cette partie du Rwanda, poursuivent dorénavant leurs soins dans cet hôpital depuis quelques jours. Trente femmes est le nombre des patientes de la maternité qui ont été ramené dans cette hôpital pour y poursuivre leurs soins après deux semaines de délocalisation. Une nouvelle qui a enchanté le corps soignant et les membres de familles de celles-ci car il leur fallait beaucoup des kilomètres pour être à Rugerero ou était les malades et cela chaque jour.

Cette relocalisation n’a pas été effective. Seuls les malades de la maternité qui logeaient dans l’hôpital de Rugerero sont rentrés. Ceux qui étaient dans les hôpitaux de Musanze y sont resté sauf les guéris qui ont été libérés car, un plan de réhabilitation d’autres structures de l’hôpital de Gisenyi endommagées est déjà fait et la reconstruction de ceux- ci se poursuivra nous dit Dr TUGANEYESU Horest directeur général de l’hôpital de Gisenyi.

Rappelons que la maternité et la chirurgie de cet hôpital ont été plus touchées par le tremblement de terre occasionné par l’éruption du volcan Nyiragongo du 22 mai 2021.

SINISTRES DE KALEHE HESITENT DE RENTRER A GOMA

Certains sinistrés de l’éruption du volcan Nyiragongo se trouvant dans le territoire de KALEHE hésitent de rentrer à Goma.  Ceux rencontrés ce mercredi par un journaliste de la Radiotélévision Communautaire de KALEHE affirme manquer les moyens de transport. D’autres disent que leurs maisons ont été détruites par l’éruption volcanique et n’ont plus où aller à Goma. Ces déplacés demandent l’implication des autorités pour leur faciliter le transport et aménager un centre où ils seront hébergés en attendant que des maisons leur soient construites.

UNE COMMUNICATION EN LANGUES LOCALES SUR LE VOLCAN

La société civile du Nord-Kivu encourage l’observatoire volcanologique de Goma et les autorités à communiquer sur le volcan dans les langues locales. Pour cette structure citoyenne, la grande partie de cette province communique et analyse mieux dans les langues locales afin de prendre de décisions en cas de catastrophes comme la récente éruption du Nyiragongo. Son président provincial va plus loin en proposant l’introduction de notions sur la volcanologie dans le programme national de l’enseignement. Ceci permettrait à la population de comprendre comment vivre avec le volcan.

REMISE DES KIT DE REINSERTIONS

La remise des kits de réinsertion, promis par la province du Nord Kivu, aux retournés de sites de Sake et de Rutshuru se fait toujours attendre. Initialement prévue pour jeudi 09 juin 2021, la remise n’a plus été lancée. Selon le point focal des chefs des quartiers de Goma, le début de cette opération doit encore attendre le retour de tous les déplacés sur différents axes des territoires de Masisi et Rutshuru. Le chef de quartier Mutete Mwenyimali indique que certains déplacés attendent encore le transport promis par le gouvernement alors qu’autres ont engagé leurs moyens. 

  •     Bulletin numero 18 FR
  •     Bulletin numero 18 SW