A Beni, les femmes du mouvement « Rien sans les femmes » souhaitent rencontrer les chefs d’Etat des pays d’origine des groupes armés étrangers présents à l’Est de la République Démocratique du Congo (Alphonse VIKONGO / Radio Muungano)

Lire

La Journée internationale des Casques bleus de l’ONU célébrée chaque 29 mai  a été commémorée à Beni (Nord Kivu) dans la base de Madiba au quartier Boikene, qui a été le lieu de l’ensemble des cérémonies. Les autorités locales, la société civile, la Police Nationale Congolaise, les Forces Armées de la RDC , les personnels civils et militaires de la MONUSCO ont participé à ces cérémonies. Le commandant des forces de la MONUSCO, le chef de bureau de la MONUSCO Beni-Lubero et le maire adjoint ont fait le tour d’horizon de la situation actuelle en matière de sécurité dans la région de Beni.
Prenant la parole , les femmes de Beni participant  au sein du mouvement Rien sans les Femmes ont émis le vœu d’être soutenues par les autorités congolaises pour une rencontre avec les chefs d’États des pays d’origine des groupes armés étrangers actifs sur le territoire congolais: en clair, les femmes de Beni souhaitent être reçues par le président Museveni pour discuter de leurs solutions pour la fin des incursions sanglantes imputées au groupe rebelle ougandais ADF dans la région de Beni.

Suivons la teneur de leur message lu par Espérance KAZI