Kananga : Exposition à la place de l’indépendance des armes arrachées par les FARDC aux miliciens Kamwina Nsapu dont les lances roquettes, AK47, véhicules et motos (Bernard Padikuba/RTCE)

Exposition des matériels militaires saisis par les forces armées de la République Démocratiques du Congo-Kananga du secteur opérationnel dans la traque des miliciens du chef KAMUINA NSAPU. Éparpillés  dans plusieurs coins de la province, certains miliciens Kamwina Nsapu ont abandonné le matériel dont ils se servaient pour  combattre les forces loyalistes. Dans leur fuite, ils ont abandonné armes et munitions de guerre dont les lances roquettes, AK47 et véhicules comme des motos.  Ces armes de guerre ont été exposé le jeudi 08 juin 2017 à la place de l’indépendance du grand Kasaï. La cérémonie a eu lieu devant le vice gouverneur de la province Justin Milonga.

Reportage de la radio RTCE

Télécharger ce fichier

Lire

Presse café : « Comprendre la Fièvre hémorragique à virus EBOLA et les efforts de lutte contre ce fléau dans les provinces de la Tshopo et du Bas Uélé  » (Remapco et Internews)

En raison de l’épidémie de la maladie à  virus Ebola déclarée dans la province de Bas-Uélé en début de ce mois de mai, le REMACPO et Internews en RDC ont organisé ce 30 mai 2017 en toute urgence un café presse à Kisangani, chef-lieu de la province de la Tshopo. Thème retenu : « Comprendre la Fièvre hémorragique à virus EBOLA et les efforts de lutte contre ce fléau dans les provinces de la Tshopo et du Bas Uélé ».
Le chef de la division provinciale de la santé, deux délégués de l’UNICEF et un délégué du bureau de la société civile de la Tshopo, ont ainsi échangé et partagé des informations sur ce virus avec une cinquantaine de journalistes. L’objectif était d’amener les professionnels des medias et les prestataires du domaine médical ainsi que des acteurs de la société civile à réfléchir sur des actions qui peuvent activement contribuer à la lutte effective contre cette fièvre hémorragique à virus Ebola. Lors de cette activité, la première du genre depuis l’apparition du virus Ebola au Bas-Uélé, les journalistes notamment ont promis de s’impliquer activement et d’intensifier  des messages de prévention dans les médias. La province de la Tshopo est la plaque tournante de toutes les actions de riposte de l’épidémie en faveur de la province voisine, le Bas-Uéle, une province à accès difficile dans les zones touchées et où les infrastructures routières laissent à désirer.

Panélistes:

  1. Docteur Adelard Lufungola de la division provinciale de la santé,
  2. Hervé Mwamba chargé de communication de l’Unicef,
  3. Mr François Lemba de la société civile Tshopo,
  4. Mme Ghislaine Itama coordonnatrice du Remapco
Lire

Presse café : « La problématique de l’exercice de la liberté de presse et le droit du public à l’information dans une zone de conflit armé et sanglant : Rôle des medias et autorités locales  » (Internews et Rateproka)

« La problématique de l’exercice de la liberté de presse et le droit du public à l’information dans une zone de conflit armé et sanglant ; rôle des médias et autorités locales », est le thème du café presse  qui s’est tenu le 12 mai à Mbujimayi.  L’activité a été organisée par le Réseau des Radios Associatives et Télévision de Proximité du Kasaï- Oriental (RATEPROKA) en partenariat avec  INTERNEWS en RDC.
Ce Café de presse avait pour but de sensibiliser les autorités locales sur leurs rôles et responsabilités concernant le droit du public à l’information et la liberté de la presse d’une part et, d’autre part amener les médias à la prise de conscience et au professionnalisme dans la gestion des informations.
Ce café presse s’est tenu dans un contexte  marqué par plusieurs atteintes au droit des journalistes du Kasaï Oriental d’informer la population sur la profonde crise politique et sécuritaire qui  secoue cette province. Le gouverneur de cette province Alphonse Ngoy Kasanji, a notamment ordonné la suspension des émissions de débats politiques et la diffusion des informations sur le phénomène KAMUINA NSAPU au Kasaï Oriental. 65 personnes dont des journalistes, membres des organisations de la société civile et des autorités locales ont pris part à ce café de presse.

Emission animée par  Emmanuel Kalonji de la Rtf/Mbj

 

Panélistes :
1.      Baba Isaac KALONJI, Journaliste indépendant et Doyen dans la profession
2.      Isaac Lambert MBUYI KANA, Coordonnateur de l’OMEC ;
3.      Guylain BANZA, Coordonnateur Provincial du CSAC ;
4.      Clément CIDIBI, Chef de Division Provinciale de Communication et Médias

Lire

Ebola :  »Tout le monde peut l’éviter en observant scrupuleusement les mesures d’hygiène » (Nicole Etete et Steve Mbusa/Radio Amani)

L’épidémie d’Ebola demeure un danger permanent dans les agglomérations proches de Likati. Bien que maitrisée selon les autorités sanitaires plusieurs cas continuent à être sous surveillances. La ronde de ce samedi 03 juin effectuée par les reporters de la Radio Amani revèle
que plusieurs voyageurs sont jusques là ignorants et n’observent pas
les mesures préventives. Les détails dans ce magazine réalisé par
Nicole Etete et Steves Mbusa de la radio Amani de Kisangani.

Magazine de la Radio Amani

Télécharger ce fichier

Lire

Presse café : Le rôle des journalistes dans la couverture médiatique des sujets liés aux enjeux sécuritaires en RDC. (Internews et Vox Congo)

Les journalistes ont un  rôle particulièrement important à jouer en raison des conflits et violences politiques qui continuent de secouer la RDC. Le Presse Café « Quel est le rôle des journalistes dans la couverture médiatique des sujets liés aux enjeux sécuritaires en RDC ? » organisé par l’équipe de Vox Congo avec l’appui complémentaire d’USAID et de la Coopération Suisse, mardi 30 mai 2017 au Centre de Resources pour les Médias de Kinshasa. L’objectif poursuivi est non seulement se susciter une réflexion mais surtout de proposer des moyens appropriés pour les journalistes de contribuer à la réduction  des conflits politiques et de la violence.

 

Panelistes

  1. Francine Mokoko, journaliste correspondant de TV5 Monde-Afrique en RDC.
  2. Eric Izami, Journaliste reporter à télévision Antenne A,
  3. Tshivis Tshivuadi, Président de la structure JED, Journaliste en Danger
  4. Kasonga Tshilunde, Président national de l’UNPC, Union nationale de la presse du Congo.
Lire

Presse café : « la sécurité des journalistes du Nord-Kivu en période préélectorale : Etat de lieu, défis et perspectives ». (Coracon et Internews)

« La liberté de la presse doit être garantie et respectée de tous dans la province du Nord-Kivu. » Il s’agit là d’une des recommandations sorties d’un café de presse à Goma, le 3 mai dernier. Ce café de presse a été organisé par Coracon(collectif des radios associative et communautaires) avec l’appui d’Internews. Le theme de l’activité a porté sur la sécurité des journalistes en periode electorale dans la province du Nord Kivu. Ce presse café, qui s’inscrivait dans le cadre de la commemoration de la journée internationale de liberté de la presse, a permis aux participants de faire un état de lieu sur le travail des professionnels de medias, à relever les défis et faire des projections pour un climat de travail serin pour les journalistes du Nord Kivu.

 

Panelistes :
1.Rosalie Zawadi, Membres UNPC-Nord-Kivu
2.Edgar Maungu, Conseiller au ministre provincial de la communication
3.Major Guillaume Ndjike, Porte parole de la 34 région militaire FARDC

Lire

Presse café : « La participation de la femme au processus décisionnel public ». (Internews et Afem)

Les femmes congolaises sont faiblement représentées dans tous les postes et institutions non seulement électives mais nominatives de la République. La femme est quasiment absente des processus de décision publique. C’est dans ce cadre qu’il faut situer le café de presse du mardi 02 mai 2017 organisé dans le Media Training and Resource Center de Bukavu. Avec pour thématique « la participation de la femme au processus décisionnel public« , ce débat radio vise à permettre aux différents participants non seulement de définir les discriminations qui freinent la femme pour faire entendre sa voix mais surtout à proposer des pistes de solution pour que sa compétence soit mise au service de l’Etat et de la communauté.

Télécharger ce fichier

Panelistes :

  1. Mme Solange Lwashiga, Porte parole du mouvement non sans la femme
  2. Mme Justine Nanvura, Conseillère au ministère provincial du genre
  3. Mme Josée Emina, Présidente fédéral du parti politique UDPS/Sud-Kivu
  4. Mme Solange Lusiku, Editrice du journal « le souverain libre »
  5. Mme Esperance Mawazo, Observatoire de la Parité (Société civile)
Lire

Presse café : «Quelle est la responsabilité des jeunes influenceurs digitaux sur les réseaux sociaux en cette période de crise politique et sécuritaire? »

Internews en RDC a organisé le mercredi 7 avril 2017 à Kinshasa son deuxième café presse dans le cadre du projet CongoNews, financé par le departement d’Etat américain.  Cette activité avait pour thème «Quelle est la responsabilité des jeunes influenceurs digitaux sur les réseaux sociaux en cette période de crise politique et sécuritaire? ». Une trentaine de jeunes influenceurs digitaux a participé à cette activité. Ces derniers ce sont entre autres entretenus sur comment ils peuvent participer et véhiculer  sur le net des messages de paix pendant cette période pré-électorale caractérisée par des discours parfois extrêmes.

Panelistes :

  • Eugène Kandolo (conférencier, jeune engagé politiquement et très actifs sur les réseaux sociaux)
  • Arlègne Agneroh  (Jeune influenceur et entrepreneur digital)
  • Filip Kabeya (Spécialiste en Tech)

 

Télécharger ce fichier

Lire

Presse café: « Quel rôle les femmes peuvent-elles jouer dans le processus de résolution pacifique des conflits au Nord-Kivu ? »

Cette question était le centre d’intérêt d’un café presse organisé le 25 mars 2017 à Goma par Internews en RDC, le collectif des radios communautaires du Nord-Kivu (CORACON) et l’Union congolaise des femmes des médias (UCOFEM)  dans le cadre du programme de développement du secteur des médias en RDC (PDSM), financé par l’USAID avec un fond complémentaire de la coopération Suisse. La majorité des participants a reconnu le rôle important que les femmes du Nord-Kivu jouent déjà dans la prévention et le règlement des conflits et dans la consolidation de la paix dans cette province. Certains ont cependant  souligné que les autorités politico locales n’impliquent pas encore assez la femme aux décisions prises en vue de la prévention et du règlement des différends. Pour ce deuxième camp, il importe que les femmes participent sur un pied d’égalité à tous les efforts visant à maintenir et à promouvoir la paix et la sécurité, qu’elles y soient pleinement associées, et qu’elles participent davantage. Christophe Tocco, directeur de la mission bilatérale de l’USAID/RDC et le bureau régional de l’Afrique centrale, Karim Bénard Dende, directeur pays d’Internews en RDC étaient présents à cette rencontre, ainsi que les panelistes suivant :
1. Edgard Mahungu : Porte-parole Ministre provincial de la communication
2. Germaine Kigwene : Coordonnatrice de Congo Peace network
3. Thomas d’Aquin Muiti : Président de la Société civile Nord-Kivu
4. Florance Kavira : Vice-présidente de l’Union Congolaise des femmes des médias/Nord-Kivu(UCOFEM)

 

Télécharger ce fichier

Lire

Presse café : « Quel est le rôle de la femme politique dans la recherche de solutions à la crise actuelle en RDC? »

Face à la crise politique que traverse la classe politique congolaise, l’apport de chacun s’avère indispensable dans la recherche de solutions. C’est ainsi qu’à l’occasion du mois dédié à la femme, un presse café a été organisé le lundi 20 mars 2017 au Centre des Ressources de Media (CRM)avec pour thème « quel est le rôle de la femme politique dans la recherche de solutions à la crise actuelle en RDC?« . Venues de tous les camps politiques, les femmes panelistes ont abordé cette thématique sans état d’âme. Et chacune, au delà de son appartenance politique a proposé des pistes qui méritent d’être scrutées en vue de juguler la crise qui mine la classe politique de la RDC.

 

Panelistes :

  1. Lisette Mavungu, Vice-Présidente de WILPF/RDC,
  2. Egée Mapathi, coordonnatrice de l’ONG One Girl, One Leader,
  3. Fifi Solange, Avocate au barreau de Kinshasa/matete
  4. Odette Babandowa, Parti politique de l’opposition

Télécharger ce fichier

Lire