Buta : La Division Provinciale de la Santé (DPS) appelle la population à contacter le centre de santé le plus proche en cas des symptômes ou signes du virus Ebola (Didier Munga/Radio Liberté)

La Division provinciale de la santé (DPS) à Buta, interpelle la population contre le danger que représente toujours  le virus Ebola. Docteur Jean Pierre Osoko de la Division Provinciale de la Santé (DPS) invite la population à la vigilance et à continuer à observer strictement les instructions et mesures d’hygiènes pour éviter la contamination. Le virus Ebola est une maladie très contagieuse qui se transmet par plusieurs voies dont le sang,  la consommation de viandes de chasse contaminées, rappelle-t-il aux habitants des zones où ce virus a été déclaré début mai 2017.

Télécharger ce fichier

Lire

Buta : La Division Provinciale de la Santé (DPS) sensibilise sur les mesures d’hygiène à observer pour éviter d’être contaminé par le virus Ebola (Didier Munga/Radio Liberté)

En passe d’être maitrisé, selon le ministère national de la santé, la fièvre hémorragique à virus Ebola laissera des traces inoubliables dans plusieurs villages de l’ex province Orientale. Dans une réunion de mercredi 24 mai 2017, le comité de gestion des urgences du virus Ebola, composé des membres du ministère de la santé publique et des partenaires locaux et internationaux, a avancé un chiffre de 520  personnes qui ont déjà été en contact avec des porteurs de ce virus. Ces personnes ont été identifiées dans la zone de santé de Likati. Deux d’entre ces personnes ont été testées positives au virus Ebola.  A Buta, la population est aux aguets. Dans un entretien accordé au journaliste Didier Munga de la radio Liberté le jeudi 22 juin 2017, le docteur Jean Pierre Osoko de la Division Provinciale de la Santé (DPS) appelle la population à continuer à observer strictement les instructions pour ne pas être contaminé par le virus Ebola.

Télécharger ce fichier

Lire

Bas-Uélé : Plus de 500 personnes ont été en contact avec des porteurs du virus Ebola dans la zone de santé de Likati. (Jean Kombozingi/Radio Rubi, Buta, Bas Uele)

Dans sa réunion de mercredi 24 mai 2017, le comité de gestion des urgences du virus Ebola, composé des membres du ministère de la santé publique et des partenaires locaux et internationaux, a avancé un chiffre de 520  personnes qui ont déjà été en contact avec des porteurs de ce virus. Ces personnes ont été identifiées dans la zone de santé de Likati. Deux d’entre ces personnes ont été testées positives au virus Ebola.  Jean KOMBOZINGI TITA ZELU de la radio RUBI à Buta fait le point de l’évolution de cette épidémie depuis son apparition au Bas-Uélé.

reportage

Lire