A Beni dans la cité d’Oicha, la vie reprend petit à petit dans le couloir dit de la mort

Dans la cité d’Oicha à Beni, la vie reprend petit à petit. D’après un constant fait par la radio Moto Oicha le madri 01 novembre 2016, des familles déplacées qui avaient abandonné leurs maisons à Tenambo, Mabapula et Mamiki, des quartiers périphériques situés au nord de la cité d’Oicha reviennent petit à petit dans cette contrée. Cette partie était devenue depuis longtemps la porte d’entrée des rebelles ADF dans la cité. Mais depuis l’éclatement du secteur opérationnel grand nord en deux, les responsables de l’armée loyaliste ont multiplié les positions militaires dans ces quartiers pour sécuriser les civils.

 

Reportage de radio Moto oicha

Télécharger ce fichier

Lire

Dans le grand nord de Beni, les forces vives sollicitent un sommet spécial pour les questions de paix de leur territoire

Dans un dialogue inter-communautaire à Beni le samedi 07 octobre 2016, les forces vives sollicitent un sommet interrégionale pour les questions relatives à la Paix. Plusieurs organismes ont pris part à ces assises. Il a été remarqué que les nations unies ne prennent pas au sérieux le problème de Beni avec une absence remarquée de l’implication des pays voisins.

 

Reportage de la radio Moto Oicha

Télécharger ce fichier

Lire

Dans le territoire de Beni, les ONG-DH s’insurgent contre la proposition du gouverneur de la province de réhabiliter la peine de mort aux criminels

Les ONG-DH du territoire de Beni s’insurgent contre la proposition du gouverneur de la ville qui souhaitait la réhabilitation de la peine de condamnation à la peine de mort contre les criminels. Dans une déclaration prononcée le mercredi 21 septembre 2016, l’Association Africaine de Défense des Droits de l’Homme (ASADDHO) et l’Association des Volontaires du Congo (ASVOCO) affirment que la vie humaine est sacrée et nul n’a le droit de lui ôter selon le statut de Rome, la charte universelle des droits de l’homme et la constitution de la RDC.

 

Reportage de la radio Moto Oicha

Télécharger ce fichier  

Lire

Parmi les conséquences des massacres à Beni, les écoles du nord de la région sont envahies par les déplacés de guerre attendant une aide des ONG-I

Les déplacés de massacres à répétition de Beni s’insurgent contre le message de l’administrateur du territoire de quitter les écoles et regagner les familles d’accueil.  Dans un message adressé à l’autorité le 18 aout 2016, les déplacés veulent bien quitter mais ils sont sans assistance en déhors de ces écoles. Pour ces cas sociaux, l’aide qu’on envoie arrive dans ces écoles où il y a tous ces réfugiés et non dans les familles d’accueil. A quelque jours de la rentrée scolaire, Amisi Kalonda, administrateur du territoire s’engage à faire un plaidoyer auprès des humanitaires pour répondre au besoin des déplacés.

Reportage de la radio Moto Oicha

Télécharger ce fichier

Lire

Les FARDC opérant dans le grand nord de la province du Nord-Kivu sont dotées de nouvelles tenues militaires

Les éléments des Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) opérant dans le secteur du Grand Nord dans la province du Nord-Kivu ont été doté depuis samedi 13 aout 2016 de nouvelles tenues militaires. Selon le général Marcel Mbangu, cette nouvelle tenue a une certaine spécificité pour les distinguer les forces de l’armée de la RDC aux autres forces. D’après le général, la distribution doit se poursuivre dans les territoires de Lubero et de Beni. Selon les habitants sur place, certains militaires ont été déjà visible avec cette nouvelle tenue depuis le début de cette semaine.

Reportage de la radio Moto Oicha

Télécharger ce fichier

Lire