Sud-Kivu : La Police locale et les responsables de la plage de Lusenda prennent des précautions à l’approche des vacances pour prévenir les noyades. ( Shadrack MAJALIWA / Ongea )

Lire

Pendant les vacances de l’année scolaire 2016-2017, dix cas de noyade des enfants mineurs, parmi lesquels les enfants réfugiés burundais ont été enregistrés à la plage de Lusenda.

A l’approche des nouvelles vacances du mois de Juillet prochain, les responsables de la Plage de Lusenda et la Police locale interdisent carrément les enfants mineurs à fréquenter la plage et mettent en garde les parents qui ne prendront pas soins de leurs enfants en cette période.

Shadrack MAJALIWA, reportage.

Sud-Kivu : 185 réfugiés burundais et 35 congolais bénéficient d’une formation professionnelle pendant deux mois par l’organisation humanitaire ADRA dans le camp de Lusenda. ( Yvette MUNEZERO / Ongea)

Lire

220 personnes vont bénéficier de la formation professionnelle des métiers par l’organisation humanitaire ADRA.
Parmi ces personnes, on retrouve 185 réfugiés burundais et 35 congolais de la communauté d’accueil de Lusenda.
Yvette MUNEZERO nous fait le point.

Sud-Kivu: Hausse des prix des denrées alimentaires sur le marché local entre les localités de Kitete et Katanga. (Pardo MWETAMINWA/Ongea)

Lire

Les denrées alimentaires se raréfient entre les localités de Kitete et de Katanga.
Pour cause, Voilà deux semaines que la digue-route construite il y a 5 ans par l’organisation GRAD a cédé suite aux pressions des eaux des pluies de ces derniers mois dans le territoire de Fizi.
Pardo MWETAMINWA pour les détails.

Sud-Kivu: Les réfugiés Burundais du camp de Mulongwe s’indignent du manque d’eau potable dans les 4 robinets que comptent ce camp de près de 5 000 personnes. (Aimable KAVUNJAPORI et Serge BISIMWA/Ongea)

Lire

4 robinets d’eau potables pour près de 5000 âmes. Voilà la
réalité du camp des réfugiés burundais de Mulongwe ; d’ailleurs l’eau
potable est irrégulière dans ces robinets
Ces réfugiés sont approvisionnés en eau potable par le Haut Commissariat des Réfugiés, via les camions citernes.