Kananga : Plus de 90 miliciens Kamwina Nsapu dont 10 filles ont déposé les armes et regagné les FARDC. (Bernard Padikuba/RTCE)

Des miliciens KAMUINA NSAPU du quartier Salongo Muimba dans la commune de Nganza à Kananga ont déposée le mercredi 13 juin 2017 les effets de guerre à l’autorité provinciale du Kasai central. Au Total, 99 miliciens dont 10 femmes se sont présentés auprès des autorités provinciales comme pour dire, fini la guerre. Pour le chef de fil de cette bande, ils sont nombreux à vouloir abandonné la violence mais empêchés par certains chefs coutumiers. Pour le vice-gouverneur de la province, Justin Milonga, le geste posé par ces ex-kamwina nsapu est louable et mérite d’être soutenu. La cérémonie s’est déroulée devant les notables de la province.

Reportage de la radio RTCE

Télécharger ce fichier 

Lire

Kananga : Exposition à la place de l’indépendance des armes arrachées par les FARDC aux miliciens Kamwina Nsapu dont les lances roquettes, AK47, véhicules et motos (Bernard Padikuba/RTCE)

Exposition des matériels militaires saisis par les forces armées de la République Démocratiques du Congo-Kananga du secteur opérationnel dans la traque des miliciens du chef KAMUINA NSAPU. Éparpillés  dans plusieurs coins de la province, certains miliciens Kamwina Nsapu ont abandonné le matériel dont ils se servaient pour  combattre les forces loyalistes. Dans leur fuite, ils ont abandonné armes et munitions de guerre dont les lances roquettes, AK47 et véhicules comme des motos.  Ces armes de guerre ont été exposé le jeudi 08 juin 2017 à la place de l’indépendance du grand Kasaï. La cérémonie a eu lieu devant le vice gouverneur de la province Justin Milonga.

Reportage de la radio RTCE

Télécharger ce fichier

Lire

Etienne Tshisekedi n’est plus ! Comment la ville de Kananga qui l’a vu naître en 1932 a vécu la première journée de sa disparition

Parti à Bruxelles pour se faire soigner, c’est mercredi 1er février que la nouvelle de la mort d’Etienne Tshisekedi, père de la démocratie en RDC a été annoncée. La nouvelle sur la mort de l’opposant historique de la RDC a retenti comme coup de tonnerre dans les oreilles des congolais. Cela l’était encore plus dans la province qui a vu naitre Etienne Tshisekedi wa Mulumba. A Kananga, on se croirait dans une ville où la tempête a emporté maison et habitation. Toutes les maisons portent la marque de deuil, tous les bureaux de l’état en état service minimum. Les drapeaux de tous les partis politiques en berne surtout ceux de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) dont le défunt est géniteur. Dans ce magazine, ceux qui l’ont connu dès son enfance, l’ont vu grandir, l’ont pris comme modèle et partisans témoignent.

 

Magazine de la radio RTCE

Télécharger ce fichier

Lire