Likasi : Une ligne haute tension vandalisée et vite reparée par la société nationale d’électricité. (Theodore Sapu)

Un  groupe de personnes non autrement identifié a vandalisé dans la nuit de samedi 20 à dimanche 21 mai 2017 la ligne haute tension qui alimente en electricité les villes de  Likasi et Kambove.  Ces personnes ont sectionné près de 750 mètres de câble en cuivre non isolé. 24 Heures après ces actes de vandalisme les agents de la SNEL se sont déployés avec le concours d’autres partenaires afin de reparer la ligne le plus vite possible. Et ce, pour ne pas pénaliser les industries de la zone. Le responsable de la SNEL demande l’implication des autorités politico-administratives  pour sécuriser cette ligne. (Théodore Sapu/RCK/Likasi)

 

Reportage de la rc likasi
Télécharger ce fichier

Lire

A Likasi, la PNC a procédé à la présentation de 15 voleurs d’ordinateurs dans différents centre de la CENI

Au total, quinze jeunes personnes accusées de vol d’ordinateurs dans deux centres d’enrôlement des électeurs de l’antenne CENI LIKASI. Selon le colonel VINCENT MBOMA BADI BADI, ces malfrats ont dans la nuit du jeudi 9 au vendredi 10 MARS emportés  cinq ordinateurs dont trois au centre d’enrôlement de l’institut LWANGA commune de Kikula,  l’une des quatre centres de la ville de Likasi et les deux autres, au centre de l’école laïc dans la même commune. Le commissaire supérieure de la police ville de Likasi en a profité pour interpeller les jeunes au civisme et la population  de collaborer avec la police. L’autorité urbaine a rassuré la population que la justice sera faite.

Reportage de la radio Rck likasi

Télécharger ce fichier

Lire

La cité de Likasi privée de l’eau de la Régideso suite au vol des câbles qui alimentent les cabines de la SNEL

Plus de 60 % d’abonnés non desservis en eau potable depuis lundi 14 mars 2017 soit plus d’une semaine.  Selon le chef du centre de la Regideso, il s’agit notamment des abonnés  de la commune de Kikula, une partie du centre-ville et l’hôpital général de référence DACO. D’après LWANGA NKULU, les machines de la station de LWAMBO ne fonctionnent plus par manque d’électricité. L’administrateur du territoire de Kambove interpelle la population à dénoncer les auteurs de  ces actes de vandalisme à répétition. La REGIDESO rassure la population que les efforts seront entrepris pour remettre la station de lwambo en service dans le plus bref délai.

reportage de la radio Rcklikasi

Télécharger ce fichier

Lire

A Likasi, l’association et mutuelle de cambistes dénonce des cas de braquage à répétition dont ses membres sont victimes.

Trois cas des braquages et vol de grosse somme d’argent recensés dans moins de deux semaines. Le premier cas est celui du 27 février où un cambiste s’est vu emporté près de 1020 dollars au environ de 21 heures. Le deuxième est intervenu le 3 mars dernier vers 18 heures et les voleurs ont arraché six millions de franc congolais. Et le dernier cas en date est celui du 15 mars où neuf millions de franc congolais dévalisé à un cambiste qui rentré à son domicile. Les témoins rapportent que les hommes armés de fusil de guerre opèrent en prenant la fuite à bord d’un véhicule de marque NOWA. Dans tous ces cas, le mode opératoire reste le même ajoute la source. Comme ces cas de braquage deviennent répétitif à Likasi et les changeurs de monnaies appellent les autorités à plus de sécurité.

Reportage de la radio RCK Likasi

Télécharger du fichier

Lire

Katanga : L’entreprise chinoise Kaipeng Mining en procès pour pollution minière à Likasi

Ouvert le 08 décembre, ce procès oppose d’un côté des cultivateurs de la ville de Likasi contre, de l’autre côté, l’entreprise minière chinoise Kaipeng Mining et l’Etat congolais. Ces derniers sont accusés de n’avoir pas indemnisé les cultivateurs victimes de la pollution engendrée par l’usine de traitement des minerais de cette compagnie chinoise. A la base de l’affaire en justice, les cultivateurs de Likasi avaient dénoncés et prouvés les conséquences néfastes des émanations toxiques de l’usine chinoise sur leurs récoltes. Pour ce premier jour de procès le tribunal s’est retiré pour statuer sur une motion de procédure soulevée par les avocats de l’entreprise chinoise.

Reportage de la radio Rcl Likasi

Télécharger ce fichier

Lire